Shares
Share with your friends










Envoyer

« Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page », a dit saint Augustin.

Et même s’il n’a pas dit « le monde est un iPad 6.0 », vous n’avez aucune raison de vous priver de ces classiques du récit de voyage étonnants, palpitants et parfois même hilarants sur le support qui se loge le mieux dans vos bagages.

Vous remarquerez qu’il ne s’agit pas du genre de guide qui répertorie les meilleurs restaurants de Khao San Road à Bangkok, les bons hôtels trois étoiles d’Helsinki et les gaffes à ne pas commettre face à un Samoan.

Ces récits captivants dépeignent plutôt l’âme d’un lieu. Ce sont des lectures quasiment indispensables avant de visiter les endroits qu’ils décrivent, ou des compagnons de voyage sages et éclairés si vous êtes déjà sur place.

Afghanistan – Un petit tour dans l’Hindou Kouch

Bienvenue en Afghanistan! De nos jours, même le plus intrépide des voyageurs réfléchirait à deux fois (voire à trois) avant de visiter ce pays déchiré par les conflits. Pourtant, des décennies avant que les Soviétiques, les fondamentalistes islamiques et les bataillons américains combattent sur ce territoire d’une beauté austère, un Anglais courageux du nom d’Eric Newby se donna pour mission d’y escalader une montagne coûte que coûte.

De ses aventures, il tira un récit léger, merveilleusement drôle et typiquement britannique, parsemé d’anecdotes sur les problèmes de communication et d’incidents vraiment déplaisants. N’hésitez pas à le lire, même si vous ne prévoyez pas de vous rendre en Afghanistan prochainement.

Cuba – Waiting for Snow in Havana (en anglais)

Avec son titre quelque peu étrange (« En attendant la neige à La Havane »), ce livre d’un Cubain exilé depuis l’enfance nous dépeint un pays dans lequel les communistes victorieux de Fidel Castro enfermaient les dissidents et bannissaient les importations occidentales jugées décadentes, telles que Noël.

Ce témoignage mordant et émouvant signé Carlos Eire évoque l’histoire de ce pays de plus en plus prisé des touristes que nous ne connaissons bien souvent qu’à travers les mêmes clichés : voitures anciennes aux couleurs vives et grands-mères posant le cigare aux lèvres.

Japon – Pays de neige

Oubliez le Japon ultramoderne et ses gadgets high-tech ou les rues de Tokyo baignant dans la lumière des néons. Écrit par le prix Nobel de littérature Yasunari Kawabata, ce roman raconte l’histoire d’un amour maudit entre un riche citadin oisif et une geisha dans une petite ville de campagne reculée.

Bien qu’éloignée des thèmes japonais plus populaires, l’intrigue de ce roman se situe principalement dans un lieu très apprécié des touristes : un onsen (bain thermal japonais).

Éthiopie – Dans le ventre d’une hyène

L’un des plus vieux pays chrétiens du monde, comme en témoignent certains sites religieux anciens et parfois dangereusement inaccessibles, l’Éthiopie est une destination de voyage ensorcelante.

Parmi les meilleurs guides littéraires du pays, citons les mémoires de l’émigré Nega Mezlekia. Commençant par des farces enfantines parmi lesquelles des lavements agrémentés de piment sur les vaches bien-aimées d’un professeur tyrannique, ce livre décrit les relations de l’auteur avec les divers mouvements fanatiques qui ont longtemps terrorisé les plus beaux lieux d’Afrique… et ses tentatives pour s’en détacher.

Australie – Nos voisins du dessous : chroniques australiennes

Ces chroniques australiennes, signées par le célèbre écrivain voyageur Bill Bryson, contiennent une bonne dose d’humour irrésistible.

Rassemblant diverses anecdotes sur ses rencontres sur la route (ou, dans son cas, à bord de l’Indian Pacific, un train qui traverse tout le sud du pays) et sur les péripéties des premiers explorateurs, ce livre confirme les talents de conteur de Bill Bryson, professeur de géographie toujours bienveillant.

États-Unis – Sur la route

Célèbre dans le monde entier, livre culte pour les voyageurs bohèmes bien décidés à entrer dans la vie active le plus tard possible, ce roman de Jack Kerouac fut accueilli à sa sortie dans les années 1950 comme la voix de la « Beat Generation », mouvement de la contre-culture de l’époque.

Relatant sa vie en roue libre à travers les États-Unis avec des compagnons littéraires à l’identité à peine voilée, ce récit est toutefois également celui d’un accro aux amphétamines (parmi d’autres substances). Il fut écrit en seulement trois semaines, ce qui se sent un peu, mais en avoir un exemplaire un peu corné dans la poche arrière de son vieux jean fait toujours son petit effet.

Asie – Railway Bazaar

Ce livre, un des premiers de Paul Theroux, l’un des plus grands écrivains voyageurs (et misanthropes de talent) du XXe siècle, est le portrait captivant d’un continent.

On y retrouve le talent insolent de l’auteur pour les descriptions longues et détaillées des gens et des lieux, ainsi que sa grande érudition. Peu importe que Theroux soit devenu plus bougon avec les années… Peu d’écrivains sont capables de nous immerger dans la chaleur et la poussière d’un pays comme il le fait.

Jamaïque – Les vrais durs

Publié en 1980, ce livre du Jamaïco-Américain Michael Thelwell a pour particularité d’être un roman tiré d’un film.

Sorti en 1972, le long métrage en question (dont le titre français est « Tout, tout de suite ») connut un énorme succès en Jamaïque. Polar aux effluves de marijuana et aux fusillades pétaradantes, il est principalement célèbre pour avoir fait connaître le reggae au reste du monde.

Le roman de Thelwell, qui dépeint une époque, mérite d’être lu, ne serait-ce que pour les proverbes jamaïcains piquants qui parsèment ses pages.

Bhoutan – Le cercle du karma

Premier roman publié en anglais par une femme bhoutanaise, ce livre est un voyage littéraire envoûtant dans l’une des destinations les plus fascinantes de la planète.

Kunzang Choden y raconte l’histoire de Tsomo, jeune fille issue d’une fratrie de douze enfants, qui, malgré la pauvreté de sa famille, éprouve le besoin irrépressible de voyager. C’est ainsi qu’elle décide de fuir son milieu traditionnel pour découvrir le Tibet, le Népal et l’Inde. Grâce à sa prose riche et reconnue, l’auteure parvient à dresser un portrait convaincant d’une jeune femme dont les voyages forgent la maturité.

Inde – Le Dieu des Petits Riens

Restons en Asie pour découvrir Arundhati Roy. Après avoir connu un succès international avec ce parfait best-seller, cette ancienne scénariste (et occasionnellement prof d’aérobic) refusa de tomber dans le piège d’une carrière d’écrivain corvéable et décida plutôt de consacrer la majeure partie des vingt années qui suivirent la publication de son ouvrage au militantisme social.

Si, au premier plan, le livre nous narre la vie de jumeaux prenant conscience qu’ils s’aiment plus que tout au monde, il contient également des réflexions sur la politique, les classes et les castes de l’Inde, ainsi que sur les relations entre hommes et femmes. De quoi vous donner matière à réflexion lors d’un voyage en train entre Ratnagiri et Mangalore.

Marqu: Aventure

PUBLICATIONS RCENTES